Archives de l’auteur : Emma

L’avis de Krokette sur « Rome en un jour » de Maria Pourchet

Comme je vous l’ai dit dans l’épisode 16 de « Mariés, 2 iphones » , j’ai lu « Rome en un jour » de Maria Pourchet dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire: Price Minister-Rakuten.

Rome-en-un-jour

Voici le synopsis:

«Paul était devant le poste, à mille lieues d’envisager qu’on pût lui réserver un anniversaire surprise fin juin, à lui, natif de février…» Sur le toit-terrasse d’un hôtel parisien, en attendant qu’on leur serve quelque chose à boire et que Paul apparaisse au bras de Marguerite, les invités prennent possession des lieux. Peu à peu, la soirée dérive loin du projet initial. À l’autre bout de la ville, Marguerite tente en vain de convaincre Paul de sortir sans dévoiler la surprise. C’est le début d’une guerre dont les proportions vont bientôt leur échapper à tous deux. Maria Pourchet explore le fonctionnement d’un couple contemporain, les origines de son désastre mais aussi l’étendue des solitudes, chacun tentant d’échapper à l’autre, à la vérité, à lui-même. On rit à chaque page… non sans un certain effroi.

 

Bon que les choses soient claires, je n’ai pas ri même sans un certain effroi.

J’ai l’impression d’avoir lu une étude sociologique, d’un côté on analyse un groupe de personne confiné dans un endroit… une sorte de loft story.

De l’autre côté un couple comme tant d’autres avec des hauts et des bas qui pour un petit truc (sortir) va s’engager dans un véritable naufrage!

Le naufrage de quoi?
Je ne sais pas trop puisqu’au final, je n’ai pas eu l’impression qu’il était question d’amour dans ce roman mais plus de solitude.

L’histoire est incisive mais elle est aussi vide d’histoire.

On se retrouve devant une ribambelle de stéréotypes sans âme.
Les invités font connaissance, le couple se déchire et moi, je n’avais qu’une envie que cela cesse.
Heureusement, le style de l’auteure rattrape un peu tout cela.
Son écriture est belle mais elle aurait s’en servir pour raconter une vraie histoire ou du moins plus de rebondissements dans celle-ci.

Ma note: 4/20